LDC : Le Barca craque, Schalke espère

 

Pour les deux derniers matchs aller de Ligue des Champions, Galatasaray recevait Porto, mais aussi et surtout, les catalans du Barca se déplaçaient sur la mythique pelouse de San Siro.

 

Schalke résiste

En Turquie, dans une ambiance incroyable au Türk Telekom Arena, les partenaires de l’ancien lyonnais Michel Bastos, ont ramené un nul porteur d’espoir pour une éventuelle qualification en quarts de finale. (1-1). Pourtant, ce fut loin d’être gagné d’avance. Les turcs, emmenés par leurs deux recrues vedettes, Sneijder et Drogba, ont mis la pression d’entrée. Yilma, d’une aile de pigeon on ne peut plus subtile, suivie d’une frappe puissante, a fait chavirer tout un stade qui ne demandait que ça. (1-0, 12ème). L’attaquant qui jouait encore à Trabzonspor, l’année passée, en profite pour marquer son septième but en Coupe d’Europe. Le tournant du match arrive 7 minutes plus tard, lorsque Altintop, propulse son tir sur la barre transversale allemande. (19ème). Le fait de jeu incontestable de cette soirée, puisque totalement contre le cours du jeu, Schalke a égalise en toute fin de première période. Jones, parfaitement servi dans la surface par Farfan au point de penalty, est venu remettre les compteurs à zéro, au meilleur moment pour les visiteurs. Les 45 dernières minutes ont été totalement l’inverse des premières, les turcs ont semblé quelques peu émoussés et beaucoup moins à l’heure aise. Les allemands auraient pu en profiter, notamment à maintes reprises par Farfan, et se donner de l’air pour le match retour. Reste que ce match nul est l’excellente affaire de la soirée, puisque les allemands seront qualifiés même en cas de match nul.

 

...Barcelone sombre
L’autre rencontre était sans doute l’une des plus belles de ces huitièmes de finale. Le Milan recevait Barcelone, un an après le match nul (0-0), de l’année dernière. Cette fois, le match fut totalement différent. Comme rarement, les barcelonais auront été l’ombre d’eux même. Face à un pressing remarquable et complètement étouffant, ils n’ont rien pu faire. Rien ou presque puisque seulement une frappe, Xavi (20ème), a trouvé le cadre. Malgré la possession de balle, une nouvelle fois en leur faveur, Messi en manque d’inspiration ce soir ou le manque de décalage des latéraux leur aura été fatal. Seul Iniesta, à la 78ème, aura crée un semblant de danger sur la défense italienne. Bien trop peu pour une équipe qui espère aller à Wembley.
Une apathie et une faiblesse qui contraste étrangement avec l’envie et l’application des italiens. Parfaits en défense, et avec un onze qui comptait des absences majeures – contrairement aux barcelonais-, les milanais ont su attaquer et en profiter sur le peu d’opportunités qu’ils ont eu. Seul dans la surface, sur un ballon prolongé de la main par Zapata, Boateng n’a laissé aucune chance à Victor Valdès (57ème). Les contestations catalanes n’y feront rien, le but sera validé et confirmé par le corps arbitral, qui ne sera en rien responsable du deuxième but encaissé par les leaders de Liga. Où à la suite d’un beau mouvement collectif, Muntari d’une jolie volée du gauche est venu offrir le but du break et si important pour le match retour.

Au Nou Camp, les barcelonais vont devoir sortir le grand jeu. Et surtout ne pas encaisser de but, chose difficile quand on sait que cela fait 10 matchs que Valdès va au moins une fois chercher le ballon au fond de ses propres filets… Reste que le Milan a réalisé une superbe partie et mérite amplement sa victoire, un an après être tombé par ses mêmes catalans…

 

 

Pas de commentaires.



  • Livescore gratuit fourni par FootenDirect.com

  • Pariez ici:



  • Partenariat Spécial:

    Logo d'HobeDesign

    Logo de Footuzz
  • Nos partenaires:

    Logo de wysiwatch


    Logo de voyages en ballon


    Logo d'Hors Jeu